36 ACTIONS pour se former autrement

ACTION COLLECTIVE ET CONFLIT ÉNERGISANT

Quand la régulation du conflit nourrit l’action collective


Depuis Héraclite, il y a 25 siècles, on sait que le conflit c’est la vie. Source d’énergie où on peut se brûler les doigts ou les ailes, sauf si le conflit est positivé, exprimé et régulé. La régulation pose le principe de limite, d’interdit (inter- dit, quand la parole posée entre nous dit l’humanité sans naïveté), de règle du jeu. Se débarrasser de la peur du conflit, ça facilite l’action collective.

Ce stage de 6 jours organisé le plus souvent en trois fois deux jours continus, espacés de deux ou trois semaines, est animé par Audrey Delemer (photo p. 25) et Dominique Cresson. Audrey s’est impliquée dans cette transmission après avoir reçu le cadeau de ce travail conçu par Eric Mahot1 et Dominique Cresson. Elle en dit : «Ce travail me permet de ne plus subir le conflit, la critique et les oppositions. Au contraire, je les accueille pour enrichir mon point de vue, construire une action en groupe et améliorer les pratiques à l’œuvre dans l’action collective. Et D. Cresson (photo p. 19) d’ajouter : ça vaut aussi pour le, les conflits avec soi-même, l’intérêt de ne couper le bec à aucune voix.
En groupe de 12 à 16 personnes, on parvient dans le stage Action Collective et Conflit Énergisant (ACCÉ) à mieux se situer face au conflit, à y développer ses capacités de parole et d’action et à engager une pratique où le conflit a un effet moteur favorable à l’action collective. Pour cela, il faut qu’il soit exprimé et régulé. De multiples exercices facilitent la progression au long des six jours. Quelques concepts, notions et récits éclairent le sens et les pratiques de régulation. Parfois, le groupe décide d’une action spécifique à laquelle coopèrent ses membres volontaires. Et, parfois, des situations concrètes sont étudiées et débattues, dans la perspective d’un recours apaisé, régulé, (mieux : stratégique), à l’énergie du conflit.
Si c’est pas du développement durable, ça madame ? Voilà une source d’énergie gratuite propice à l’éclosion d’actions collectives ouvertes sur la société !

Atelier ACCÉ

organisé à la commande en trois fois 2 jours de préférence / groupe constitué
avec parfois quelques places sur inscription individuelle.

Intervenants

Audrey Delemer et Dominique Cresson.

Originalité

une place est faite aux émotions ; alternance d’exercices ludiques et de débats éthiques, stratégiques, épistémologiques ; orientation vers l’action.

Public

10 à 16 adultes.

+ d'infos ?

Contacter l'Atelier la Talvère - Pierre Davreux