36 ACTIONS pour se former autrement

DOUZE RENCONTRES

Douze conférences – débats proposées en coopération


L’Atelier la Talvère – Pierre Davreux propose à tous ceux qui veulent les accueillir pour un petit groupe, douze conférences – débats. La proposition ne se limite pas au Nord- Pas de Calais. Il s’agit d’éclairer le contenu des 21 actions présentées dans ce site.

1 - Se former autrement pour penser, agir et travailler autrement

Dominique Cresson

L’appareil de formation ouest – européen véhicule nombre de concepts, apports et références théoriques qui réduisent l’humain. Partout où on dit vouloir placer l’homme au centre, il convient de résister à cet impact envahissant.

2 - Associations et collectivités publiques, de mêmes adversaires : les partisans d’une «société de marché»

Dominique Cresson et Emmanuel Jendrier

Avec l’exemple de la campagne «Y’ a le choix !» et la revendication de modification du Code des marchés publics français.

3 - Voix, Parole, Ecoute : une approche artistique, confiante et organique de l’oralité

Daniel Fatous

Plus de vingt ans de recherche, d’expériences et de réalisations qui peuvent réconcilier avec l’idée même de «formation», quand celle-ci promeut la connaissance, l’expression singulière et le refus du formatage (les recettes des techniciens de la communication).

4 - Ateliers de Création en Paroles : une approche culturelle, stimulante et créatrice de l’oralité

Daniel Fatous et – ou Dominique Cresson

A partir de réalisation(s) vidéo issue(s) de ces ateliers on s’aperçoit qu’il n’est point besoin de « maîtriser la langue » pour s’exprimer avec profondeur.

5 - Nouveau métier : accompagnateur de créateurs d’activité de l’économie solidaire associative

Emmanuel Jendrier, Agnès Hennicaux, Dominique Cresson

Quinze ans d’expérience de ce métier nouveau. Un positionnement pour le droit à l’initiative sans exclusive, etc.

6 - Choisir ses mots, résister aussi dans le langage, pour « faire sens », dire et écrire à l’écart de la novlangue française

Arnaud Jacquart et Dominique Cresson

L’essai de Jaime Semprun, «Défense et illustration de la novlangue française» illustre ce thème avec talent. Plus modestement, et en invitant aussi à rire, les intervenants proposent de soigner les mots …

7 - Education Populaire, liberté de pensée et «Entraînement Mental»

Dominique Cresson + invité

Lecture historique de «l’Education populaire » en distinguant ses trois composantes majeures : l’ouvrière, la républicaine et l’étatique. Les trois, au meilleur moment de leur forme, invitent à la liberté de pensée, à la suite de Condorcet. C’est l’occasion de répondre aussi aux questions sur «l’Entraînement Mental».

8 – Réformer la gestion pour piloter l’activité au service du sens : en association, c’est possible avec du soin

Emmanuel Jendrier et Agnès Hennicaux

Si la comptabilité est bien à dominante technique, la gestion – pilotage d’activité économique sert d’abord le sens. Elle peut contribuer à une qualité démocratique où le débat contradictoire s’avère précieux.

9 – Positionnement de l’Economie Solidaire Associative, s’associer pour créer : à nos cousins coopérateurs et mutualistes !

Emmanuel Jendrier ou Dominique Cresson + invité

La publication de Rhizomes, A travers champs n° 28 dessine l’Economie Solidaire Associative et ses trois piliers.

10 – Les enjeux, la diversité et le fonctionnement des associations : quelles grilles de lecture possibles sans réductionnisme ?

Dominique Cresson ou Emmanuel Jendrier et Agnès Hennicaux

Une histoire plurielle, une typologie d’associations, un mode d’observation des façons de s’organiser en association. L’usage a précédé la loi (de 1901), la loi a fondé le contrat d’association, le succès recouvre une étonnante diversité. Nous osons même formuler quelques recommandations en dehors des recettes, fiches pratiques et sentiers battus.

11 – Une énergie puissante qu’il vaut mieux cesser d’éviter :
le conflit, exprimé et régulé, est moteur de l’action collective et de la qualité démocratique de nos organisations.

Dominique Cresson et Audrey Delemer

Attention à ne pas s’y brûler les doigts, certes : il faut du cadre, de la limite, de l’interdit (inter – dit) pour faire au mieux avec le conflit. L’évitement perpétuel du conflit n’est pas une voie bénéfique à l’existence.

12. Selon Pierre Davreux, le triangle de l’éthique associative : attestataire, prestataire et protestataire

Dominique Cresson et Emmanuel Jendrier ou Arnaud Jacquart

Avec son merveilleux sens des allitérations Davreux nous a légué cette stimulante représentation de l’éthique associative. Des mouvements associatifs s’en inspirent. Une charte régionale (d'engagements réciproques entre Région Nord – Pas de Calais et Associations) s’y réfère. Notre réseau la transmet et la fait vivre… De quoi s’agit-il ?

Conférences – débats : mode d’emploi

A vous de prendre l’initiative. Nous organisons ça ensemble. Prévoir un lieu accueillant. Convier 12 à 25 personnes (voire plus, exceptionnellement). Proposer la participation à « une auberge espagnole ». Caler avec nous un budget modeste. Anticiper pour le choix dans la date (ah !). 40 minutes de «conférence», puis 30 d’échanges informels autour d’un buffet, puis 50 de débat. Durée maximale 3 heures.
Contact : atelier.talvere.pierre.davreux@gmail.com, D. Cresson, 06 70 09 73 60